mayenne


Jouve Sud Sur Twitter et Facebook

Cher(e)s adhérents de la section syndicale Sud chez Jouve (Imprimerie), nous allons bientôt procéder aux élections des représentants du personnel pour un mandat de 4 années.
Celles et ceux qui souhaitent se présenter sur les sites de Mayenne, Paris, Lens et Orléans doivent se connecter aux Twitters Sud Jouve :
http://twitter.com/sudjouve
et
http://twitter.com/jouvesud
ainsi que sur Facebook :
http://Facebook.com/sudjouve
Solidairement, la section [...]

SUD-Solidaire JOUVE

JOUVE, entreprise bien portante au début des années 2000, avait accumulé millions d’euros de réserves, de quoi voir venir. L’imprimerie, son marché historique, débute une profonde mutation. Une situation qui pouvait être abordée avec sérénité. Les salariés et leurs représentants n’ont pas manqué d’interpeller la Direction pour provoquer une concertation autour de la nouvelle stratégie qui devait être adoptée et des modalités qui permettraient à l’entreprise de faire évoluer son positionnement sans casse sociale. Nous en avions le temps et les moyens.

Nouvelle section Syndicale JOUVE : SUD à l’abordage du Groupe Jouve Safig qui veut asservir ses salariés !

Nouvelle section Syndicale JOUVE : SUD à l’abordage d’un Groupe (Jouve/Safig) qui veut asservir ses salariés !
Les droits des salariés du Groupe Jouve deviennent bien théoriques à un moment où le devenir de chaque emploi et l’amélioration des conditions de travail doivent compter au moins autant que les dividendes et plus values des actionnaires et les bonus de la Direction.
Le « nouveau » Groupe Jouve se verrait bien au seul service du capital.
La « nouvelle » Section Syndicale SUD se crée pour lui donner une représentation du Personnel libre et indépendante.
Son objectif, mettre le Groupe Jouve Safig aussi au service de ceux qui y travaillent et qui produisent sa richesse.
La précipitation avec laquelle la Direction veut quitter la convention collective historique de JOUVE, son impatience à restructurer la représentation du Personnel et son acharnement à l’encontre de ceux qui manifestent leur indépendance montrent qu’elle a fait le choix d’asservir les salariés à sa seule politique.

C’est maintenant que les salariés doivent crier leur volonté d’accéder aux informations, de produire leurs analyses, de vérifier et revendiquer une répartition équitable des richesses produites, de contrôler et si nécessaire exiger que le devenir de chaque emploi soit anticipé et géré dans l’intérêt des salariés.