Solidaires fait condamner le « système » Jouve

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le système Jouve

L’entreprise s’est installée dans un inquiétant système. Un « mercenaire » repéré pour son expérience dans la  rentabilisation des entreprises, est placé à la direction. Il réduit les coûts en licenciant ou en exigeant une productivité supplémentaire. Puis il laisse la place au suivant, de même profil. Le nouveau venu se considère ainsi dégagé de  la responsabilité des engagements pris précédemment et ignore superbement les efforts consentis par les salariés.

Cette logique financière à court terme, quand les techniques et les modes de vie se transforment en profondeur, s’effectue constamment sur le dos des salariés :

  • pas de visibilité sur les évolutions nécessaires à moyen et long terme et, par conséquent, pas de politique de formation et d’évolution des profils pour maintenir et développer les emplois,
  • incertitudes permanentes sur le devenir des salariés, à la merci des décisions d’une direction renouvelée qui travaille à un horizon très court.

Michel Lanneau Ex Air France, directeur de Jouve pour Bruno Vergé

A Jouve, avec ses intermittents de Direction,  le licenciement peut vous tomber dessus sans prévenir !

Un système qui s’exonère de la loi

Pour maintenir ce système, Jouve a besoin de syndicats qui se contentent de petits arrangements, assurant de manière illusoire la protection de quelques uns, au détriment des autres. C’est ainsi qu’ils ont fait alliance, lors des élections au comité d’entreprise de septembre 2014, pour éliminer les contradicteurs de ce système. Ils ont réparti les postes à pourvoir selon les sites de manière à ce que les candidats gênants ne puissent pas se présenter.

Après une longue procédure, la Cour de cassation a condamné, le 18 novembre 2015, Jouve et les syndicats signataires du protocole préélectoral.  Elle a reconnu le bienfondé de la contestation de l’Union Syndicale Solidaires. De nouvelles élections vont devront être organisées début 2016.

L’alternatives Solidaires Industrie

En quoi Solidaires Industrie est-il si gênant qu’on veuille le museler ? Simplement parce que depuis des années, il réclame un projet d’entreprise visible sur le moyen et long terme. C’est ce projet qui permettrait de mettre en place une véritable politique de formation et de préparation aux inévitables évolutions qu’il faut anticiper.

Jouve choisit un management financier, Solidaires demande un management responsable. Pourquoi est-il si difficile de projeter l’entreprise à cinq ou dix ans pour préparer un avenir qui ne doit pas s’écrire au détriment de l’emploi, bien au contraire. Les compétences et capacités des salariés confèrent à Jouve une richesse et un potentiel inexploités. Ils sont considérés comme une variable d’ajustement pour que le directeur du moment améliore sa rentabilité de fin d’année.

Les candidats de Solidaires Industrie auront pour objectif principal d’agir pour que Jouve reprenne une trajectoire responsable et durable, notamment dans ses relations avec les salariés. Halte aux arrangements de circonstance, regardons l’avenir avec une vision et une volonté collective.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.